Reproduction des orchidées

Il existe différentes techniques de reproduction pour les orchidées. Certaines ne demandent pas plus qu'un peu de chance alors que d'autres sont beaucoup plus complexes. Je vais présenter celles que j'ai essayé avec plus ou moins de réussite.

La division :
Étrangement, j'ai commencé par une des techniques les plus brutales. Une orchidées qui produit beaucoup de racines est coupée entre 2 rangées de racines aériennes. Il est nécessaire toutefois d'avoir au moins une paire de feuilles sur chaque partie. On récupère la partie haute pour la repiquer et on laisse la partie basse en terre cicatriser et se reconstituer. 

On voit la deuxième coupe plus récente en bas sur le Phalae., la première, en haut, ayant déjà cicatrisée.
Cicatrisation de la deuxième coupe et formation d'un rejet.

Autre technique ; on coupe la touffe en deux lorsque celle ci est trop dense :

Prendre soin de bien désinfecter le matériel : ciseaux, couteau... à partir de là, trouver le rhizome au centre de la plante et le couper. La séparation des racines et des feuilles se fait alors très facilement.
 Repiquer les deux plans obtenus et attendre 2, 3 jours pour arroser, le temps que le rhizome cicatrise.

D'une plante, un peu à l'étroit, voici 2 plantes prêtes à se développer en toute tranquillité.





Le bouturage de tiges :

Cela fonctionne très bien avec les dendrobiums. On prend une vielle cannes (sans feuille et de plus de 3 ans), on la place sur un lit de sphagnums ( ou de mousse) on met le tout sous cloche et on attend. Quelques mois plus tard, abracadabra, de petites pousses sont apparues. J'ai déjà fait un message avec des photos, et voici celles de mon 2ème et 3ème test.


La multiplication par vieux pseudobulbes :
Chez les espèces sympobiales (possédant des bulbes et pseudobulbes), on peut reproduire la plante en prélevant un vieux pseudobulbe. En général, les vieux pseudobulbes sont plus ridés (voir rabougris) que les pseudobulbes actifs et sont sans feuille. On prélève le vieux pseudobulbe en coupant délicatement le rhizome qui le relie au reste de la plante, sans oublier, ensuite de mettre un peu de poudre de cannelle pour "désinfecter" la plaie.
Une fois le pseudobulbe récupéré, lui couper toutes les vielles racines abimées puis :
- soit on le pose sur un lit de mousse dans un récipient transparent et étanche.
- soit le planter dans la mousse ou de la sphaigne (jusqu'à moitié) ; pareil, en le mettant dans un récipient transparent et étanche.
Pour le récipient transparent et étanche : j'utilise un grand pot de confiture (ou de cancoillote du haut-doubs !) en verre, je dépose un lit de bille d'argile, puis un lit de mousse récupérée dans les bois, j'arrose suffisamment pour mouiller les billes à moitié et je ferme mon pot avec un cellophane.
Ensuite on place tout ça dans un endroit lumineux, sans soleil direct et tempéré.
Variante : on peut utiliser du sable fin à la place des billes et de la de la mousse.
Conseil : passer un petit coup la mousse (10-20 secondes) au micro ondes. Cela tuera une partie des petites bêtes.

J'ai utilisé dans ce cas là, le vieux pseudobulbe de mon zygopetalum, me restant de l'attaque de moisissure noire. voir page "Galères et solution de culture". Voici le résultat en une semaine : étonnant...
Un mois plus tard : ...
2 mois plus tard ; préparation et sortie de "flasque". Pour le replanter, j'ai utilisé 100% de sphaigne.




 Les Keikis ("bébé " en Hawaïen) :
Les Keikis apparaissent de façons spontanées, lorsque la plante est dans des conditions qui lui siéent. Pour augmenter les chances, bien respecter la coupe après la chute des fleurs : 1 cm au dessus du dernier œil dormant.
Un de mes plus beau phalae. (blanc tacheté violet) me fait se plaisir... A suivre...
Première prise de vue le 19 janvier 2011
la deuxième 06 mars 2011

la troisième 28 mai 2011 : et là...!! Double rareté, une fleur sur un keiki.

On peut aussi utiliser des solutions ou des pâtes à base d'hormones. Pour cela ; on retire la bractée (protection recouvrant le méristème) , on dépose un peu de solution ou de pâte et on patiente.  
Attention : le résultat et parfois décevant et le fait d'utiliser des hormones peut être fatal pour la plante. A utiliser avec parcimonie. J'ai fait le test avec du "Keiki pro". Le premier résultat au bout de 3 mois et après trois brulures graves sur d'autres plantes : A suivre aussi...

Les dendrobiums ont, eux, encore plus tendance à créer des keikis, spontanément, lors de leur croissance. Une photos de mon dendrobium phalaenopsis et une de mon nobile .

Les Semis :
La technique la plus difficile mais aussi la plus gratifiante.
1° étape, détacher l'opercule d'une plante, afin d'en retirer les pollinies. Pour ce faire, utiliser soit un cure-dent, soit comme moi une fine pince.
2° étape, placer les pollinies dans la cavité stigmatique ou ovaire d'une autre plante. Ne jamais auto-féconder l'orchidée. Un autre conseil ; polliniser plusieurs fleurs sur la même hampe !

Quelque jours plus tard, la fleur semble fanée, mais en se refermant plus sur elle même. En fait, elle va protéger l'ovaire fécondé avec ses pétales latéraux.
Et si on écarte un peu les pétales on peut voir l'ovaire qui s'est totalement fermé.
3° étape, et pas la moindre, patienter en surveillant l'évolution de la fécondation. On ne change rien aux habitudes de la plante : lumière, arrosage, ... Pour les délais de croissances des gousses : cliquer ici (Blog2).
19 mars 2011
Le résultat après 15 jours ; les gousses sont en formation et bien identifiables.




28 avril 2011














Dossier en cours de création ; les fécondations ont pris, mais les gousses ne sont pas arrivées à terme.
Il est préférable de faire la fécondation avec des botaniques ou avec des orchis le moins hybridées.


Préparation du milieux :
Après avoir passé et reçu votre commande de milieu de culture in-vitro de chez CLIVIA, il va falloir préparer celui-ci.
Un mode d'emploi est fourni avec le milieu de culture in-vitro : il est complet. 
Voici juste quelques petites astuces afin de faciliter votre préparation :
- Une fois le milieu réparti dans les pots, les fermer avec une feuille d'aluminium ; avantage, c'est maniable, pas de souci pour le passer à l'autocuiseur et le retrait est facile juste avant de déposer les graines ou le méristème.
- Une fois la stérilisation terminée (30 minutes en cocotte minute) emballer le panier complet dans du film alimentaire ; comme cela, rien ne viendra polluer vos pots lors du refroidissement du milieu (3 heures).


La culture de méristèmes :

La technique est quasiment semblable à celle avec les semis, mise à part toute la partie fécondation et traitement des gousses.
Les méristèmes peuvent être prélevés à plusieurs endroits de la plantes. Il en existe 2 types : les primaires et les secondaires.
Les méristèmes primaires se situent à l'extrémité des racines (appelé Apex racinaire) et dans les bourgeons (bourgeons apicaux).
Les secondaires sont à l’intérieure du végétal (tige...)
Les méristèmes contiennent les cellules souches de la plante. Des cellules qui peuvent dans certaines conditions devenir ce que l'on souhaite.
Pour ma part, j'ai choisi les Apex racinaires. Je les ai prélevés sur mes plus belles plantes pour tester (les photos suivront si c'est réussi).

Comme pour les semis, il faudra un milieu de culture et pour le meilleur (qualité, serviabilité, conseil, accessibilité... enfin le top !) direction chez CLIVIA . Ne pas hésiter à demander conseil.

Une fois les méristèmes récupérés, les traiter comme pour les graines d'orchi. (désinfection, etc), puis les déposer dans le milieu de culture in-vitro. La suite est alors quasi. identique aux semis.

25 commentaires:

***Ellen*** a dit…

Bonjour,

Je suis tombée sur cet article en cherchant des infos pour sauver une de mes orchidées et c'est marrant parce que j'utilise le même masque sur mon blog : lesfleursrebelles.blogspot.com ;-)
En fait j'ai un Oncidium Goldiana que j'essaie de sauver depuis des mois mais sans succès, j'ai tenté les billes d'argile et l'hydroculture totale et à part quelques minuscules racines qui ressemblent à des fils je n'arrive pas à le faire repartir.
Après avoir lu votre article, là je viens de le passer en pot de confiture, et j'espère que cette fois-ci sera la bonne. Affaire à suivre...

Bravo pour votre article,

Ellen

Johann a dit…

Merci j’espère que cela fonctionnera. J'ai de bons résultats pour ma part en général mais toutes les plantes ne réagissent pas de la même façon.

***Ellen*** a dit…

Hello,
Finalement mon Oncidium n'a pas tenu le coup, il était vraiment trop mal en point... Il faut dire que j'essayais de le sauver depuis des mois et cette fois-ci il était à l'agonie.
Le bon côté des choses c'est que maintenant je connais l'astuce si je veux faire repartir un vieux pseudo bulbe ;-)

Ellen

Johann a dit…

Quel dommage. C'est toujours un peu triste de perdre une plante. J'ai dupliqué de nouveaux arrières bulbes. 2 ont bien pris sur 4. Un végète et le dernier a pourrit. Ce n'est pas 100% de réussite, mais pour des arrières bulbes qui " ne servent à rien" ça me va....

Félix a dit…

Est-ce que vos semis et vos méristèmes on porté fruits?

Johann a dit…

Bonjour.
Les méristèmes ont bien donné mais malheureusement mon milieu était mal désinfecté et à pourri. Pour ce qui est des semis, ils n'ont pas pris. Manque de lumière je pense. Dommage. Une fois les travaux et le déménagement terminé je récidive...

Félix a dit…

Bonjour, savez-vous pourquoi nous ne pouvons plus poster de commentaires sur le site des orchidées de Sam?

Johann a dit…

Désolé pour la réponse tardive.
Je crois qu'elle a verrouillée pas mal les commentaires. Elle avait même tout arrêter fut un temps. Elle modère l'accès.

Anonyme a dit…

Ah... C'est dommage car en même temps elle ne fait plus de billet moi qui aimait bien les lire...

Félix a dit…

Ah... C'est dommage car en même temps elle ne fait plus de billet moi qui aimait bien les lire...

Félix a dit…

Oups!! J'ai oublié de mettre mon nom au dernier commentaire! Désolé :o)

Johann a dit…

Pas de souci, je m'étais douté de l'expéditeur.
C'est sur c'est dommage. Le site et surtout Sam ont été victime du succès du site je pense.
Cela devait nécessiter un temps impressionnant.
Chapeau bas...

Félix a dit…

Ça fait déjà deux mois qu'elle ne donne plus de nouvelles sur sont site... Mais tout les jours je trouve des nouveaux blogs-comme le tiens d'ailleurs (tu as de très belles orchidées j'aime beaucoup tes psycopsis il sont très beaux!! :o)) alors je les lis et quelques fois j'envoie des commentaires!

P.S ton keiki de phalaenopsis est rendu où dans sont évolution??

Johann a dit…

Merci. J'adore les psychopsis. D'ailleurs, je suis un peu triste en ce moment, car suite au déménagement, ils végètent totalement. Avant ils étaient pulvérisés tous les jours et là ils semblent ne pas apprécier le manque d'eau. Vivement la nouvelle installation....
Pour ce qui est du Keiki, il a perdu ses fleurs et à l'air d'hésiter entre démarrer ses racines ou refaire une hampe. On verra. Elle est toujours surprenante cette plante...

Félix a dit…

Ah...vivement que tes psychos ce ré-acclimate! Est-tu déjà allé à la serre aux orchidées à Oulioules(côte d'azur)? Il ont des orchidées magnifiques et bien des Psychopsis et bulbos mais il ont énormément de phalaenopsis et dendrobiums botaniques pas trop chers ( les phalaenopsis pulcherrima sont à 10€!!) je ne fait pas de la pub mais c'est vraiment un endroit à aller voir si ont est orchidophile!

Johann a dit…

Non je ne connais pas mais ça à l'air pas mal.Ils ont un site ? Je suis plutôt du côté de la SUISSES. On trouve tout de même de très bon magasins vers chez nous.
Toujours suffisamment pour faire des folies...

Elodie Fino a dit…

bonsoir à tous,
Merci pour tous tes conseils.
Les gousses sont prête à être cueillies à quel stade?
Pour moi c'est une première! j'ai 3 plantes et elles ont deux gousses chacune :-)
J'ai vraiment envie de réussir mais je suis vraiment au début alors... besoin d'aide!
merci.
Elodie.

Johann C. a dit…

Désolé, j'ai tardé un peu à répondre ;-).
Les gousses sont à maturité, suivants la variété entre 5 et 18 mois ( voir tableau), dès que la gousses commence à jaunir il est possible, voir urgent, de la récolter.
Pour ma part, j'ai attendu qu'elle jaunisse.
J'ai récupéré dans un tube la gousse et les graines.
Je vais tenter une culture in vitro. A suivre...

Jérémy D. a dit…

Bonjour, je suis intéressé par tes semis d'orchidées et impatient de voir si tu as réussi à les mener à terme . Je voudrais cependant comprendre comment fonctionne ces mallettes, étant donné l'absence de réserve de nourriture ( à part pour Disa Grandiflora ) chez les graines d'orchidées, la mallette reproduirait donc le système de symbiose des champignons nourrissant la graine ?? ou bien
( je trouverais cela un peu étrange ) le champignon est deja dans le milieux de culture ??
Merci en tout cas pour tes astuces, la bouture de dendro !!! jamais vu !! et ca a l'air de super bien marcher !!
J' espere que tes graines vont germer !! et je serais ravi d'avoir une explication sur ces mallettes.
Merci de ton article

Johann C. a dit…

Merci pour le commentaire, cela fait plaisir. Les milieux de culture contiennent tout le nécessaire pour faire grandir les graines. Suffit alors de bien faire attention aux contaminations exterieures

Jeremy D a dit…

Ok !! merci pour ta reponse je vais essayer la mallette et peut-etre pouvoir faire des croisements sympa !!! je repasserai voir si tes graines ont germés .
A plus tard bonne chance !!!

Johann C. a dit…

Mauvaise nouvelle pour les graines. La gousse est parfaitement arrivée à maturité, a légèrement fendu perdant juste quelques graines. Je les mis dans un tube a essai pour la conserver le temps de trouver le temps de me lancer dans l'in vitro. Malheureusement, une experte du dimanche (ma fille) est passée par là et a donné a boire à la gousse : mauvaise initiative, en un rien de temps elle a pourri. :-(. Je n'ai plus qu'a mis remettre, mais cette fois avec plus de surveillance lol

lavieestbelleetc'esttantmieux a dit…

MON ORCHiDEE a spontanément DEUX keikis ,et chacun a émis une espérance de fleur.....
je les sépare? je mets 3 pots en ligne?
merci!

lavieestbelleetc'esttantmieux a dit…

MON Orchidée a spontanément émis 2 keikis , et sur chacun , promesse d'une fleur!!que dois je faire?séparer en coupant?(quand?)mettre 3 pots en ligne?
merci!

Johann C. a dit…

Salut, pour ma part, je n'avais pas séparé car en phase de début de floraison, les racines sont moins fortes. Elle avait fleuri sur la plante mère, par contre les keikis se replantent super bien en pot pas trop gros. Un de mes phalaenopsis mère me donne 2 keikis par an.